Quels sont les symptômes d’un manque de cuivre ?

La carence en cuivre est une affection qui est souvent sous-diagnostiquée ou confondue avec d’autres problèmes de santé. Elle est principalement due à un faible apport alimentaire en cuivre même si d’autres raisons peuvent en être à l’origine. Même une carence légère peut affaiblir le système immunitaire et provoquer de la fatigue. Une carence grave en cuivre, en revanche, peut entraîner de graves problèmes de santé et, dans les cas extrêmes, la mort. Découvrez les symptômes d’un manque de cuivre. 

 

L’importance du cuivre pour l’organisme

Le cuivre est l’un des minéraux essentiels nécessaires au bon fonctionnement de nombreux processus importants dans l’organisme. En se liant à certaines protéines, il contribue à la production d’enzymes qui servent de catalyseurs pour un certain nombre de fonctions corporelles.

Pour n’en citer que quelques-unes, le cuivre joue un rôle important dans l’apport d’énergie à l’organisme, la transformation de la mélanine pour la pigmentation de la peau ainsi que la formation du collagène et de l’élastine (et donc dans l’entretien et la réparation des tissus conjonctifs). Ce dernier processus est particulièrement important pour le cœur et les artères.

En outre, le cuivre est essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire. Il aide l’organisme de nombreuses façons à travers : la production de globules blancs et rouges, l’absorption du fer ou encore le bon fonctionnement du cerveau et des nerfs.

En d’autres termes, une carence en ce métal important affecte tous les processus mentionnés précédemment et peut même entraîner d’autres complications. Le corps adulte contient environ 1,4 à 2,1 milligrammes de cuivre par kilogramme de poids corporel. 

 

Symptômes de la carence en cuivre

La carence en cuivre met du temps à se développer et à présenter des symptômes. Vous pouvez être carencé sans le savoir jusqu’à ce que la carence devienne plus grave. Cependant, quelques signes peuvent indiquer une carence.

 

Fatigue

Le cuivre joue un rôle essentiel dans la formation des globules rouges. De ce fait, en cas de carence, l’organisme est privé de l’oxygène nécessaire au bon fonctionnement du corps. En d’autres termes, vous développez une anémie qui affecte vos niveaux d’énergie.

En outre, les cellules utilisent le cuivre pour générer de l’adénosine triphosphate (ATP) qui est la principale source d’énergie dans le corps. En cas de carence, l’organisme ne peut pas générer suffisamment d’ATP ; ce qui entraîne faiblesse et fatigue.

 

Douleur, engourdissement, faiblesse et humeur perturbée

Le cuivre joue un rôle important dans la production et le maintien de la myéline. Il s’agit d’une substance qui recouvre les nerfs et facilite la communication des signaux dans le système nerveux. Le manque de cuivre peut ainsi entraîner des troubles neurologiques tels que :

  • La myélopathie : qui entraîne des douleurs, de la faiblesse et une diminution des fonctions corporelles.
  • La neuropathie périphérique : qui entraîne une faiblesse, un engourdissement et une douleur généralement ressentie dans les mains et les pieds.
  • Une synthèse inadéquate des neurotransmetteurs : qui peut entraîner une diminution des sensations de plaisir et de récompense ainsi que d’autres problèmes liés à l’humeur.
  • Des rhumes et d’autres maladies fréquentes : le système immunitaire étant compromis, la capacité réduite de l’organisme à combattre les agents pathogènes se traduit par des rhumes et autres infections fréquentes.

 

Problèmes de mémoire et d’apprentissage

Une carence en cuivre peut entraîner des difficultés d’apprentissage et de mémorisation. En effet, le cerveau a besoin de cuivre pour fonctionner correctement et se développer. Plus précisément, le cuivre est utilisé par les enzymes qui fournissent de l’énergie au cerveau et contribuent à sa capacité à se défendre et à relayer les signaux à l’organisme.

 

Difficultés à marcher

Le système nerveux dépend du cuivre en raison de certaines enzymes qui en ont besoin pour maintenir une santé optimale de la moelle épinière. Elles le font en l’isolant ; ce qui permet un meilleur relais des signaux entre le corps et le cerveau. En cas de carence en cuivre, ces signaux ne sont pas relayés efficacement. Cela entraîne une perte de coordination et une certaine instabilité.

 

Os fragiles et cassants

Également connue sous le nom d’ostéoporose, cette affection a été liée à une faible quantité de cuivre dans l’organisme. En effet, le cuivre aide à créer des liaisons transversales à l’intérieur des os. Cela garantit la solidité et la santé de ces derniers. En outre, le cuivre contribue à la création des ostéoblastes ; des cellules qui aident à remodeler et à renforcer le tissu osseux.

 

Sensibilité au froid

Une carence en cuivre affecte négativement le fonctionnement de la glande thyroïde en l’empêchant de réguler le métabolisme et d’assurer la production de chaleur. Cela est dû au fait que le cuivre affecte la production des niveaux T3 et T4 des hormones thyroïdiennes. Lorsque ces taux sont faibles, la glande thyroïde peut ne pas fonctionner aussi efficacement.

 

Peau pâle et cheveux gris prématurés

La couleur des cheuveux et de la peau sont déterminées par la mélanine. Comme le cuivre est utilisé par les enzymes qui contribuent à la production de mélanine, une carence en cuivre peut entraîner des problèmes de santé.

 

Perte de la vision

En cas de carence en cuivre à long terme, le système nerveux peut être sérieusement affecté y compris le nerf optique. S’il est endommagé en raison d’une grave carence en cuivre pendant une période prolongée, il peut en résulter une perte partielle ou totale de la vision.

 

 

Le cuivre est un minéral très important qui contribue à de nombreuses fonctions cruciales de l’organisme. En cas de carence en cuivre, vous risquez de souffrir de diverses affections et complications qui peuvent entraîner d’autres problèmes de santé. Il est donc important que vous choisissiez votre alimentation de sorte à avoir votre apport journalier en cuivre recommandé.