Le cuivre comme oligo-élément

Le cuivre est un oligo-élément essentiel à la santé de tous les organismes vivants. Bien que la quantité de cuivre présente dans le corps humain soit relativement petite, cette minuscule quantité est essentielle. Des recherches ont révélé que le cuivre est vital pour la santé optimale du corps humain au même titre que d’autres micronutriments minéraux tels que le fer, le calcium et le zinc. Découvrez le rôle du cuivre en tant qu’oligo-élément dans l’organisme humain.

 

L’importance du cuivre dans l’organisme

Le cuivre fait partie d’un groupe relativement restreint d’éléments métalliques qui sont essentiels à la santé humaine. Ces éléments ainsi que les acides aminés/gras et les vitamines sont nécessaires aux processus métaboliques normaux. 

Cependant, comme l’organisme ne peut pas synthétiser le cuivre, l’alimentation humaine doit en fournir des quantités régulières pour qu’il soit absorbé.

 

Quantité de cuivre présente dans l’organisme

Le corps adulte contient entre 1,4 et 2,1 mg de cuivre par kilogramme de poids corporel. Par conséquent, un humain en bonne santé pesant 60 kilogrammes contient environ un dixième de gramme de cuivre. Même si elle parait petite, cette quantité est essentielle au bien-être général de l’homme.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Food and Agricultural Administration (FAA) suggèrent que l’apport moyen en cuivre de la population ne devrait pas dépasser 12 mg/jour pour les hommes adultes et 10 mg/jour pour les femmes adultes. Ces apports sont considérés comme les plus faibles susceptibles de produire la moindre preuve biochimique d’effets indésirables chez tous lamajorité des membres d’une population. 

Les personnes souffrant de cirrhose infantile indienne ou de maladies héréditaires telles que la maladie de Wilson retiennent des quantités excessives de cuivre dans l’organisme et souffrent de lésions hépatiques. Malheureusement, les conséquences sont souvent fatales. 

Les symptômes d’un empoisonnement aigu au cuivre sont les suivants : des nausées, des vomissements ainsi que des douleurs abdominales et musculaires. L’excès de cuivre dans l’organisme peut être éliminé au moyen d’agents chélateurs spécifiques ou par la consommation de fortes doses de zinc.

 

Comment fonctionne le cuivre ?

Le cuivre se combine avec certaines protéines pour produire des enzymes qui agissent comme des catalyseurs pour aider un certain nombre de fonctions corporelles. Certaines contribuent à fournir l’énergie nécessaire aux réactions biochimiques. 

D’autres sont impliqués dans la transformation de la mélanine pour la pigmentation de la peau et d’autres encore aident à former des liaisons transversales dans le collagène et l’élastine. Cela permet de maintenir et de réparer les tissus conjonctifs. Ceci est particulièrement important pour le cœur et les artères. Les recherches suggèrent que la carence en cuivre est l’un des facteurs conduisant à un risque accru de développer une maladie coronarienne.

 

Quels sont les aliments riches en cuivre ?

Certains aliments sont particulièrement riches en cuivre. Il s’agit de la plupart des noix (notamment les brésiliens et les noix de cajou), des graines (notamment le pavot et le tournesol), des pois chiches, du foie et des huîtres. 

Les aliments naturels tels que les céréales, la viande et le poisson contiennent généralement suffisamment de cuivre pour fournir jusqu’à 50 % de l’apport en cuivre nécessaire dans le cadre d’une alimentation équilibrée. En outre, une autre partie de l’apport quotidien — en fonction des pays — peut être obtenue à partir de l’eau potable acheminée par des canalisations en cuivre. 

Cependant, dans la plupart des régions, la teneur en cuivre de l’eau n’est pas suffisante pour fournir le reste de l’apport quotidien normal requis de cet élément. En outre, il faut savoir que certains filtres à eau sont censés éliminer les métaux de l’eau potable y compris l’élément essentiel qu’est le cuivre.

 

Le cuivre en médecine

Le cuivre est utilisé en médecine depuis des milliers d’années que ce soit pour le traitement des plaies thoraciques ou la purification de l’eau potable. Plus récemment, des recherches ont indiqué que le cuivre aide à prévenir l’inflammation dans l’arthrite et les maladies similaires. 

Des recherches sont menées sur les médicaments anti-ulcéreux et anti-inflammatoires contenant du cuivre. Ces études impliquent aussi son utilisation en radiologie ainsi que dans le traitement des convulsions et de l’épilepsie. Bien qu’il n’existe aucune preuve épidémiologique que le cuivre puisse prévenir l’arthrite, certains affirment que le port de bracelets en cuivre atténue les symptômes.

 

Toxicité du cuivre

L’empoisonnement aigu au cuivre est un événement rare qui est largement limité à la consommation accidentelle de solutions de nitrate de cuivre ou de sulfate de cuivre. Ces dernières doivent être conservées hors de portée de la maison. 

Ces solutions et les sels de cuivre organiques sont des émétiques puissants et les doses importantes absorbées par inadvertance sont normalement rejetées par des vomissements. L’empoisonnement chronique au cuivre est également très rare. Les quelques rapports font référence à des patients souffrant de maladies du foie. 

La capacité des foies humains sains à excréter le cuivre est considérable et c’est principalement pour cette raison qu’aucun cas d’empoisonnement chronique au cuivre n’a été signalé.

 

Le cuivre pour la santé

Notre alimentation quotidienne doit fournir des traces spécifiques de cuivre pour un certain nombre de raisons afin de préserver la santé humaine. Les plantes et les animaux ont également besoin de cuivre pour maintenir une croissance saine. Cela profite ensuite aux humains par le biais de la chaîne alimentaire. 

Le cuivre est facilement disponible dans toute une série d’aliments. Une alimentation normale et équilibrée devrait fournir des quantités quotidiennes adéquates de cuivre sans qu’il soit nécessaire de recourir à des compléments alimentaires. 

Cependant, il faut savoir que les changements d’habitudes alimentaires et l’introduction de régimes limités contrôlés médicalement peuvent entraîner des apports insuffisants en cuivre.

 

 

Le cuivre est un oligo-élément essentiel pour le corps humain dont la distribution dans les différents organes et tissus, le métabolisme et l’impact physiologique apporte de nombreux bénéfices sur la santé. Veillez à consommer la dose journalière de cuivre recommandée à travers la nutrition ou les compléments alimentaires pour une bonne santé générale.